Les vomissements sont des symptômes fréquents chez le chat.

On les observe sous forme aiguë (apparition subite et de durée limitée) ou sous forme chronique (vomissements réguliers, de fréquence plus ou moins importante et qui durent dans le temps).

Les causes des vomissements sont nombreuses ! Certaines sont bénignes mais d’autres peuvent être graves et ne doivent pas être négligées.
Nombreux sont les chats qui vomissent 2 à 3 fois par mois et qui ne présentent aucun autre symptôme.

Peut-être vous posez vous la question “ Est-il normal que mon chat vomisse ? ”. “Quand dois-je m’inquiéter ?”. “Dois-je consulter un vétérinaire ?”.
Voici quelques éléments de réponse…

Comment définir les vomissements ?

Les vomissements correspondent à l’expulsion du contenu de l’estomac par la bouche sous l’action de la contraction des muscles abdominaux et du diaphragme. Ils font suite à une période de nausée qui se traduit par des bâillements, une salivation, un léchage, une prostration.
Il ne faut pas confondre les vomissements avec des régurgitations qui correspondent à une expulsion du contenu de l’œsophage peu de temps après l’ingestion d’aliments. Contrairement aux vomissements, ces régurgitations ne s’accompagnent pas de contractions abdominales.

Les vomissements peuvent être alimentaires (rejet du repas) ou liquidiens (présence de suc gastrique). Ils s’accompagnent parfois d’autres symptômes : amaigrissement, diarrhée, abattement, anorexie, fièvre, augmentation de la prise de boisson, troubles de l’équilibre, ictère (coloration jaune des muqueuses) … Mais ils peuvent aussi être isolés.

Quelles sont les causes de vomissements ?

Les vomissements sont présents dans de très nombreuses maladies, et pas seulement dans des maladies digestives.
On distingue 2 types de causes :

  • Des causes “digestives” liées à des affections qui concernent une ou plusieurs partie(s) du tube digestif (estomac, intestin grêle, côlon).
    Ulcères gastriques, occlusion intestinale par ingestion de corps étrangers ou boules de poils. On retrouve également le parasitisme,  la gastrite chronique ou bien la maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Enfin, la prolifération bactérienne intestinale, la tumeur gastrique ou intestinale et la gastro-entérite virale (forme aiguë)…
  • Des causes “extra-digestives” liées à des affections qui ne touchent pas le tube digestif. 
    Infection de l’utérus (pyomètre) ou affections du système nerveux central (méningite, tumeur, hypertension intra-crânienne). Les maladies endocriniennes (hyperthyroïdie, diabète, hypercalcémie) peuvent également être une cause. Enfin, cela peut traduire une insuffisance rénale, hépatique, un cancer, une péritonite, pancréatite ou bien l’ingestion de médicaments ou toxiques…

Compte tenu de la multiplicité des causes, le pronostic et le traitement des vomissements sont évidemment très variables selon leur origine.

Quand consulter ?

Quand votre chat présente des vomissements sous forme aiguë, il est nécessaire de consulter rapidement votre vétérinaire. Un chat qui vomit plusieurs fois dans la même journée, ce n’est pas normal. Il peut rapidement se déshydrater et s’affaiblir.

Pour les formes chroniques, tout dépend, bien entendu, de la fréquence des vomissements. Sachez qu’un chat qui vomit de façon régulière depuis plus de 3 semaines doit consulter, même si ce n’est qu’une fois par semaine.

 

stylo posé sur agenda-vomissements

Certes, il arrive que les chats vomissent sans pour autant que ce ne soit grave. Il est toutefois indispensable de consulter votre vétérinaire afin de vérifier qu’aucune pathologie sous jacente n’est présente.

 

Quelles solutions ?

chat regardant dans un microscope-vomissements

En fonction de l’examen clinique de votre animal, votre vétérinaire pourra décider d’effectuer un certain nombre d’examens complémentaires. Analyses de sang, examens d’imagerie, endoscopie, analyses de selles, analyses d’urine…

Une fois le diagnostic établi, un traitement pourra être prescrit. Des médicaments très variables seront utilisés en fonction de la cause des vomissements. Parfois, un changement du type d’alimentation de l’animal est également nécessaire.

Enfin, si l’animal se déshydrate et que son état général s’altère, l’hospitalisation sera nécessaire.

Des vomissements aigus doivent systématiquement vous inciter à consulter rapidement votre vétérinaire. Il pourra alors traiter rapidement votre animal et lui éviter tout risque de complications. Mais il ne faut pas pour autant minimiser et banaliser des vomissements chroniques. Un chat qui vomit n’est pas forcément abattu et anorexique. Pourtant ces vomissements peuvent être le premier signe d’appel d’une pathologie sous jacente parfois grave.

Si votre chat vomit de façon régulière, n’hésitez donc pas à consulter un vétérinaire afin de vérifier qu’aucune pathologie associée n’est présente et, si c’est le cas, de pouvoir mettre en place un traitement le plus rapidement possible.

Auteur : Dr. Magali Pernot. Illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®

Merci de nous suivre et de partager
error